Aller au contenu
Accueil » Blog » Et si on remuait tout ça pour se détendre !

Et si on remuait tout ça pour se détendre !

  • par

Quand je discute avec Julie au sujet du massage bien-être, elle me dit :

“Pour me détendre, il faut que ça bouge !

J’aime bien faire une activité qui me fait me sentir vivante, courir, faire du vélo, danser !

Rester allongée à ne rien faire ce n’est pas facile, je perds mon temps, ça m’agace. J’ai l’impression d’être encore plus tendue. La fatigue physique, au moins, ça me fait lâcher prise !”

Quel plaisir de discuter avec une personne qui sait ce qui lui fait du bien.

Si vous êtes comme Julie, vous vous demandez peut-être “Comment un massage bien-être pourrait m’aider à me détendre ? Je n’ai pas très envie de ne rien faire pendant 1 heure avec de la musique douce et tout le tralala !”

Comment aider Julie à se détendre en respectant son besoin de mouvement ?

“Je te propose qu’on secoue un peu tout ça pour te détendre ! On va faire une relaxation coréenne.” 

La relaxation coréenne est l’une des techniques de massage que j’utilise en accompagnement corporel.

Le calme avant le mouvement

Julie a tout prévu, elle est en tenue souple, un legging et un t-shirt tout simple. Elle se sent à l’aise. Elle ne porte pas de bijoux, c’est pratique, sinon je lui aurais demandé de les retirer.

La relaxation coréenne se pratique au sol sur un futon. C’est un matelas traditionnel japonais tout en coton. Il a l’avantage d’être souple et suffisamment ferme pour se sentir en contact avec la terre, tout en restant confortable.

Allongée sur le sol, j’invite Julie à sentir ce qui se passe pour elle. Ici, il n’y a rien à faire. Pour Julie, ça peut sembler compliqué. Mais j’ai confiance en ses ressources, son corps va l’aider à trouver le chemin.

Elle n’y avait pas fait attention jusque-là, mais Julie sent le parfum de lavandin qu’il y a dans la pièce. Elle remarque qu’elle entend une légère musique d’ambiance. En se posant au calme pendant quelques instants, son attention se porte sur des petites choses sur lesquelles elle ne se serait pas arrêtée. Elle sourit intérieurement, ça lui fait penser aux séances de méditation dont lui parle si souvent sa collègue. Ce serait ça la pleine conscience ?

Ressentir le mouvement en conscience

J’encourage Julie à être attentive à ce qui se passe dans son corps. Je lui demande comment elle se sent, allongée sur le sol.

Je l’invite à porter son attention sur ce qui se passe dans son pied droit.

Julie perçoit les mains chaudes sur sa peau au niveau de son pied, c’est plutôt agréable. Tout en tenant sa cheville, le praticien commence à induire des mouvements de balancement. Des vibrations parcourent sa jambe, l’ondulation est au niveau du mollet puis dans la cuisse, elle remonte dans sa hanche et même son ventre. Elle est surprise de ressentir tout ça car le masseur ne fait que tenir son pied.

Paf, sa jambe vient de retomber au sol, le mouvement est stoppé net. Que se passe-t-il ? Les ondulations se sont arrêtées, mais ça vibre encore, ça remue. Elle prend une grande inspiration, puis naturellement, sans aucun effort, elle relâche, elle expire.

Julie sent l’air qui remplit ses poumons, à l’expiration son corps se détend encore un peu plus. Elle se dit “Finalement c’est pas si mal ce truc !”.

Au fur et à mesure que la relaxation continue, Julie sent que ses jambes sont lourdes, elle bâille. Elle n’avait pas l’impression d’être fatiguée avant d’arriver, que se passe-t-il ?

Après avoir ressenti les mouvements dans les jambes et les hanches, les vibrations sont désormais au niveau du ventre, c’est étonnant, d’habitude elle n’aime pas qu’on lui touche le ventre, mais là ça va. Elle sent qu’elle a confiance et que ça lui fait du bien. 

Plus la séance avance, plus les vibrations envahissent son corps. Arrivé sur le torse, le mouvement lui fait faire un petit son rigolo, elle éclate de rire. “Désolé, mais ça lâche…”. Julie s’autorise à se détendre, elle ne se soucie plus du regard que pourrait avoir le praticien. Julie est là pour elle.

Ce n’est pas si facile de lâcher prise

– “Tu sens que tu es en train de m’aider en levant ton bras ?”
– “Comment ça je lève mon bras ?
Mince, je ne m’étais pas rendu compte que je faisais ça !” me dit-elle.

 C’est vrai que Julie a tendance à faire trop de choses en même temps. À cet instant, elle vient de prendre conscience que c’est devenu automatique. Elle se rend compte que son corps a pris des habitudes de vie qu’elle ignorait.

Beaucoup de personnes ont cette tendance à faire des mouvements tout seuls. C’est un apprentissage de s’autoriser à lâcher prise. Être venu au cabinet et prendre le temps de cette séance, c’est déjà un premier pas.

Après les vibrations, la détente corporelle

Cela fait maintenant quelques minutes que la respiration de Julie s’est ralentie. Elle vacille entre conscience et demi-sommeil pendant qu’elle sent des mains qui lui massent le cuir chevelu et le visage. 

Au bout d’un moment, elle se rend compte que les mains du praticien ne sont plus là.

Une petite question la sort de son état de demi-conscience : “Comment te sens-tu dans ton corps ?”

Le massage est terminé, elle se sent détendue. Elle ressent aussi des endroits de son corps qui ne sont pas très confortables.

Pendant un moment, Julie a réussi à lâcher prise. Un petit moment hors du temps, où elle a goûté à cette sensation d’être uniquement présente à elle-même. 

Une relaxation qui continue même après la séance

Cela fait quelques minutes que la séance de relaxation est terminée, Julie a mis son manteau et ses baskets, elle est prête à partir. Elle se sent pleine d’énergie, elle respire mieux, elle est rayonnante. Elle a l’impression d’avoir laissé tomber ce sac un peu lourd qu’elle porte au quotidien.

Finalement, la prochaine fois, Julie essayera peut-être un massage à l’huile. Elle ne sait pas encore, il faut qu’elle prenne le temps d’intégrer ce qu’elle vient de vivre. 

La confiance en l’autre est le premier pas pour s’ouvrir à soi

J’ai beaucoup de gratitude à pouvoir accompagner des femmes comme Julie. J’ai conscience qu’il n’est pas simple d’accorder sa confiance à un inconnu. Quand Julie entre dans mon cabinet, elle arrive avec son histoire, ses problématiques de vie et ses mémoires corporelles. 

La relaxation coréenne est un peu comme un jeu. À l’origine, c’est une technique de massage familiale. Je me suis laissé dire que les enfants pratiquaient ces mouvements sur leurs parents, pour les aider à se détendre après une journée de travail bien remplie. Ici l’intention est de faire du bien avec des mouvements simples. Aider à prendre conscience de ce qui se passe dans le corps.

Un peu comme des enfants, on expérimente ensemble des mouvements, des sensations, des ressentis. Bien plus qu’une technique de massage, c’est le lien que l’on construit pendant la séance qui aide à se détendre. Il n’y a pas de bonne façon de traverser une séance de massage. En tant que praticien, je n’ai pas d’attente. Je vous propose un cadre et des outils pour vous aider à ressentir ce qui se passe. Je vous guide dans cette découverte intérieure à votre rythme.

Et vous, pensez-vous que la relaxation coréenne pourrait vous aider ?